Pour vous, qui ne voulez pas dépenser votre argent, mais qui êtes toujours à la recherche de bons tuyaux, voici quelques conseils pour faire passer des tests utilisateurs. Pourquoi vous disais-je que Rikka aide ses clients à faire des tests utilisateurs ? Parce que tout ce qui suit provient d’un mail envoyé à un client, qui voulait montrer le site (alors en préproduction) à ses collaborateurs. Si jamais vous doutez de l’utilité de ces lignes, commencez par lire pourquoi vous devez absolument faire tester votre site web.

Voici donc les étapes d’un bon user test :

1. Situer le cobaye et créer un scénario : par exemple en lui disant : « tu es à la recherche d’un hébergement pour ton entreprise, tu es arrivé sur notre site (« Espace Liberté ») par google, tu ne nous connais pas, tu viens de cliquer sur le lien du menu « découvrir espace liberté », tu arrives sur cette page (montrer la page). Comporte toi comme si tu naviguais vraiment sur le site », et en le mettant devant l’ordi.

Ce test ouvert est bien plus efficace que de poser des questions comme : « que penses-tu des photos ? », ce qui va orienter l’utilisateur vers les images, alors qu’il ne les regarderait pas forcément s’il visitait le site pour chercher un hébergement pour son entreprise !

2. Pendant le test, ne rien dire, ne donner aucune indication, laisser l’utilisateur appréhender le site web. Si la personne est bloquée, alors lui rappeler son scénario, ou l’aider à s’immerger : « Imagine que tu as entendu parler de nous, tu es sur ton ordinateur ou sur ton smartphone, qu’est-ce que tu fais ? »

3. Seulement après le test, poser les questions. Par exemple demander :
– Pourquoi as tu cliqué sur ce bouton ? (Réponses type « je ne sais pas, ça me semblait logique », « parce que ce bouton donne envie de cliquer », « ah, il y avait un bouton ? »)
– Qu’y avait-il sur les 5 photos ? (Réponses type : « j’ai surtout lu les textes », « un bureau, un immeuble, le reste je ne sais pas… »)
– D’après ce que tu as vu, que propose « Espace Liberté » ? (Si votre site web est supposé faire découvrir l’offre, il faut voir ce que l’utilisateur en a retenu après avoir quitté le site)
– Est-ce que tu as le sentiment que « Espace Liberté » est un endroit : agréable ? Dynamique ? Jeune ? Professionnel ? etc. (plusieurs réponses possibles)
– As-tu envie d’aller visiter « Espace Liberté » ?
– Pourquoi n’as tu pas pris contact ? (réponses type : « parce que c’est un test », « parce que je n’ai pas trouvé l’info que je voulais »…)

4. Effectuer le test auprès d’utilisateurs neutres. Le mieux est d’interroger votre cible marché. Si vous demandez à votre équipe, ou à vos collègues ou partenaires, ils ont forcément déjà leur idée sur le site web, ils vont donc émettre des avis subjectifs, qui vont parfois vous influencer pour faire changer le travail de l’agence, à tort. Aussi, il vaut mieux faire des tests lorsque le site web est terminé.

5. Pour les scénarios, il est possible d’en faire des plus ou moins ouverts (par ex: « tu es sur internet, tu cherches notre adresse pour nous venir nous voir » (laisser le cobaye sur un navigateur Web) ).

En bonus : la fin du mail

Voilà c’est le manuel de survie du testeur ! C’est important que tu l’aies, afin de ne pas ressortir de tes tests avec de mauvaises idées.
L’idée globale, c’est de ne pas demander directement aux gens s’ils aiment le bouton vert (parce que la moitié va te dire qu’elle le veut rouge, bleu, plus rond, plus carré, plus grand, plus petit), mais de les mettre sur le site, et de voir s’ils cliquent sur le bouton. Déjà, tu verras que les gens cliquent (car le webdesigner est bon !) et après le test, tu pourras questionner ceux qui n’ont pas cliqué et savoir ce qui ne va pas avec ton bouton : est-ce qu’ils l’ont vu ? Est-ce que le texte du bouton répondait à leur besoin ? Est-ce qu’ils ont préféré voir le reste de la page ? Est-ce qu’ils sont retournés dans le menu en haut en visitant page après page ? etc).

Et vous alors ?

Un audit de votre site web ne coûte pas grand chose, d’ailleurs, c’est gratuit avec Rikka. Un petit coup de téléphone (nos coordonnées sont ici), et vous saurez tout !
Share.

About Author

Hugo Vivier

Ninja de la communication et du webmarketing depuis 2008

Leave A Reply